Méthode de travail.

Avant de commencer à photographier.

La réussite des photos commence bien avant le mariage, par une bonne préparation et l’établissement du planning du mariage.
Bien photographier prend du temps, et le temps est précieux pendant un mariage, il faut donc prévoir des plages pour les photos.

La reconnaissance des lieux est aussi très importante, pour que je puisse imaginer à l’avance comment vous mettre en image.
Il m’est déjà arrivé, suite à des changements de programme et autres imprévus, de devoir improviser avec succès.

La préparation n’empêche pas une bonne dose d’improvisation et de souplesse d’esprit, pour s’adapter aux demandes et aux circonstances.

Deux façons principales de photographier.

Dans un reportage de mariage, il y a différentes phases et différentes façons de photographier :

  • Reportage : je suis votre témoin et je saisir l’instant sans intervenir.
  • Séance de pose : je vous place et vous mets en scène, je construis mes images, avec la lumière et le décor.

Matériel utilisé.

J’utilise principalement un boitier plein format et des optiques à grandes ouvertures pour favoriser le bokeh ( les jolis flou derrière mes sujets).
Je me sers aussi beaucoup du flash, même si j’essaie de la rendre le plus discret possible, pour corriger ou compenser la lumière ambiante.
J’ai aussi des flashs de studio pour les photos de groupe, quand cela est nécessaire et possible.

Logiciel.

Je me sers principalement de LighRoom et un peu de Photoshop, je photographie en raw (fichier brut) et ceux-ci demandent un développement.

Pendant la séance photo.

Je parle beaucoup aux mariés pour les mettre à l’aise, les faire rire, les détendre, et aussi pour leur expliquer ce que je veux, souvent de manière précise.
Rien n’est plus déstabilisant que de se retrouver devant un objectif sans savoir quoi faire.

Souvent en cours de séance, le couple m’oublie un peu, et je n’ai plus qu’à les photographier en les laissant faire.

Le mariage étant un jour heureux, il est important d’avoir un beau sourire sur les photos.
La séance photo passe souvent par un « entrainement au sourire », parce qu’il n’est pas évident de sourire naturellement à l’objectif, cela est souvent nécessaire.

La gestion des imprévus.

Quand tout va bien, il est facile de faire de bonnes images, mais il y a souvent des petits ou gros grains de sable dans la mécanique, un photographe expérimenté trouvera toujours des solutions, et ne vous laissera que de bons souvenirs.

Share Button